Vous êtes ici : 1er Mai > Revue 2001   << Retour  

  Mais rendez-vous est d'ores et déjà pris au Sterkshof, à Tewkesburry, à la Franche-Foire... Et la Verte Tente se retrouva seule. Non, car il restait Aurore et Olivier qui, décidément ne se lassent pas des spécialités belges, et votre serviteur.
Qu'ajouter de plus ? Vous qui lisez ces lignes, si l'an prochain, la Verte Tente remet le couvert, surtout, n'hésitez pas. Le site en vaut la peine et l'accueil est on ne peut plus chaleureux. Ouf'ti ! comme on dit dans le patois du coin.Gaëtan Gellens,
Webieval
 
Tout ? Non, car le fût de bière évoqué plus haut, fut offert par la Verte Tente, non pas en signe d'allégeance, mais en gage d'amitié. Et, comme de bien entendu, ce fût connut le sort auquel il était voué dans des gosiers tant anversois que franchimontois, et d'autres encore.
Et ce furent la pluie, de la musique et des chansons sous l'auvent (merci Florence et Charlotte de l'ensemble Nhor, et merci Natacha qui s'essaya à un duo flûtesque).Déjà, l'après-midi s'achevait, les tentes se démontaient. Les adieux se firent, Christine (First Lady de la Verte Tente) versa une larme.