Vous êtes ici : Le 15ème siècle > Figures > Les Datin   <<< Retour  

Watier Datin
13?? - 14??
Affiliation : LIEGE
Origines : liégeoise
Période : 1eme quart XVème

Position sociale
Famille bourgeoise riche.
Maître de la Cité de 1404.
Incitateur de la Conjuration des Datin en 1432.

Caractère

Manipulateur, froid et calculateur.

Influence sur Liège
Il eu une influence très néfaste sur le peuple.



 
 

Watier (ou Wathieu) Datin, d'une famille bourgeoise de riches propriétaires de charbonnages établis à Montegnée, probablement l'homme le plus riche de Liège, devient maître de la Cité en 1404.

Ce sera l'homme de confiance de Jean de Bavière. Après les affres de la Bataille d'Othée en 1408, il sera nommé échevin et "souverain conseiller" de ce dernier en 1417 puis "grand maïeur" en 1418 et enfin "grand maïeur à vie" en 1420.

Il parvint, par ses intrigues, à se faire élire un des XII jugeurs des nobles du pays de Liége, quoiqu'il ne fût point noble et qu'il y eût des nobles qui y avaient un véritable droit.

Wathieu Datin abusa énormément de ses fonctions et se rendit coupable de bien des concussions. Son influence sur la Cour des échevins était si grande qu'elle n'osait, pour ainsi dire, rien décider sans son consentement. C'est ainsi qu'en 1425, elle refusa de faire les enquêtes que les conseillers communaux lui demandaient, parce que Wathieu Datin s'y opposait.

Le 29 septembre 1430, il sera banni de la Cité.

Le 2 juillet 1432, c'est la Conjuration des Datin, qui secouera le pays de Liège.

 
       

Guillaume Datin
14?? - 14??

  Le 15 du même mois, c'est la rédaction de la Lettre des Alliances : les métiers s'engagent, sous la foi du serment, à observer les sentences rendues contre les Datin et à ne jamais permettre qu'elles soient rapportées. Le 28 novembre, tous les biens de la famille Datin sont confisqués.

Le 14 mai 1435, le concile de Bâle rejette le recours des Datin et le 16 novembre voit la création de la Cour des absentis, chargée d'administrer les biens confisqués des Datin, qui furent affectés en partie à la restauration du pont des Arches et l'autre partie partagée entre les 32 métiers.

Du 17 avril au 23 mai 1436, le prince-évêque à la tête de l'armée liégeoise anéantit les repaires des seigneurs brigands de l'Entre-Sambre-et-Meuse, parfois en territoire français. (Bosenove rasé, Aubigny détruit, puis Châtelet-sur-Sormonne, enfin les châteaux de Beauraing et d'Orchimont). Mai 1436, le chanoine Lambert, fils de Watier Datin, est assassiné dans une embuscade.

Le 14 juillet 1437, l'empereur Sigismond confirme la sentence des Liégeois de 1433, prononçant la confiscation des biens des bannis.

1er janvier 1438, Guillaume est tué à Namur.
Affiliation : LIEGE
Origines : liégeoise
Période : 1eme quart XVème

Position sociale
Famille bourgeoise riche.
Incitateur de la Conjuration des Datin et meneur des émeutes en 1432.

Caractère

Rude et emporté, guerrier.

Influence sur Liège
Il eu une influence très néfaste sur le peuple.
 

Cousin de Watier Datin, qui est banni de Liège le 29 septembre 1430, il reprendra le flambeau de ce dernier.

Il conduira les émeutes du 2 juillet 1432 et sera ensuite élu maître de la Cité par une minorité du corps électoral.

La nuit du 5 au 6 janvier 1433, avec l'aide du métier des mineurs, il tente un coup de force pour s'emparer de la ville. Ils se heurteons au hommes du métier des Fèvres.

Le 2 avril, 150 émeutiers sont condamnés, dont certains à la peine capitale, d'autres prosrits ou bannis.