Vous êtes ici : Le 15ème siècle > Les 32 métiers de Liège > Fruitiers & Harengiers   <<< Retour  

 

E n ce qui concerne les fruitiers les termes sont clairs. Ils le sont moins pour les harengiers. Si on y voit le mot «hareng» il est difficile de deviner que les harengiers pouvaient en fait vendre «tout ce qui sortait de la mer».
En ce qui concerne les fruitiers, le métier devait être acquis par ceux qui coupaient et vendaient les fruits, la chose n'étant pas obligatoire pour les bourgeois qui vendaient les fruits de leur jardin, que ce soit en gros ou en détail.

L a maison que possédait le métier (sur le Marché, près de la Violette) fut détruite en 1718 pour permettre la reconstruction de l'Hôtel de Ville.



 

   
 
   
 
 
 
© J.Maréchal - Pixures