Vous êtes ici : La Compagnie > Couleuvriniers > Arbalétriers   <<< Retour  

 

Arbalétrier

L'arbalète apparut si terrifiante pas sa puissance, sa précision et sa portée, que l'Église, au XIème siècle, en interdit l'usage dans les guerres entre chrétiens. Cela ne l'empêcha pas de devenir une des armes principales des guerres du Moyen-Age, utilisée notamment lors des croisades. Protégé par son grand bouclier, appelé « pavois », l'arbalètrier mettait beaucoup de temps à recharger son arme, et avait besoin de beaucoup de force, et de divers ustensiles, pour en retendre la corde. Cette lenteur (2 ou 3 coups par minute) fit que l'arbalète, malgré sa précision et sa puissance redoutable, ne put surpasser le grand arc de guerre anglais, plus maniable et plus rapide, lors de la guerre de Cent ans.

 
   

Ci-contre
Reconstitution d'une arbalète par un membre de la compagnie d'après un original du XVème siècle.
Le carreau utilisé porte une pointe en caoutchouc.

Photo prise lors de la reconstitution de la bataille De Quaeye Werelt anno 1477 organisée par De Legend.